Soeurs de Saint-Joseph de Cluny-France Suisse
http://sjclunyfrancesuisse.fr/Organisation-de-la-Congregation
    Organisation de la Congrégation

Organisation de la Congrégation

"Or, vous êtes le corps du Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part."
Saint Paul aux chrétiens de Corinthe, 1 Co12,27


La Congrégation des sœurs de Saint Joseph de Cluny est un institut de vie religieuse apostolique, c’est à dire non cloîtré. Les sœurs vivent en communauté et sont engagées dans les divers domaines de l’éducation, de la santé, du social et de la pastorale.

Notre institut est de droit pontifical ; en cela, il dépend directement de Rome et non pas des diocèses où les communautés sont implantées, tout en apportant aux Eglises locales et aux Évêques une collaboration active aux tâches d’évangélisation, les sœurs s’insérant dans la pastorale diocésaine.

Structure

En raison de sa vocation missionnaire et de son extrême dispersion, les structures de la congrégation comportent :

- un pouvoir central, capable de maintenir l’unité dans la diversité, de promouvoir et d’organiser la collaboration entre toutes.
La congrégation est gouvernée par la supérieure générale, assistée d’un conseil comprenant 8 membres.
Elles sont élues lors des chapitres généraux qui ont lieu tous les six ans. Chaque conseillère est chargée de suivre plus particulièrement une région linguistique du monde.

- une déconcentration suffisante pour permettre les adaptations nécessaires selon les circonstances et les lieux, d’ou l’organisation en provinces.
L’institut est organisée en provinces ; ce sont des groupements de maisons d’un territoire déterminé, réunies sous l’autorité d’une supérieure provinciale, assistée d’un conseil, qui les gouverne en dépendance de la supérieure générale.
Une province doit avoir une certaine unité de langue et des dimensions qui permettent à la supérieure provinciale une connaissance personnelle des sœurs et une animation réelle de l’ensemble. Lorsque le nombre de sœurs, sur un territoire donné, n’est pas suffisant pour constituer une province, elle est alors appelée vice province ou région.

Les temps forts de gouvernement

- Les chapitres provinciaux : ils ont lieu tous les six ans, dans chaque province, vice province ou région.

Ils se réunissent avant tout chapitre général pour :

  • élire les sœurs qui vont participer au chapitre général et représenter ainsi la province,
  • étudier et décider les propositions à soumettre au chapitre général
  • réfléchir à ce qui concerne la vie religieuse, communautaire, apostolique, dans la province ; revoir les directives et les orientations de la province.

Les sœurs déléguées au chapitres provinciaux sont élues par l’ensemble de sœurs de la province.

- - Les chapitre généraux : assemblées collégiales des représentantes de toute la congrégation, élues par les chapitres provinciaux, expression vivante de son unité, ils ont lieu tous les six ans.

Ils ont tout pouvoir :

  • de donner des directives et des orientations pour la congrégation entière
  • de définir des modifications à faire dans les constitutions (règles de vie), sous condition d’approbation par le Saint Siège (Vatican, Rome) dans le cas de normes juridiques
  • de procéder à l’élection de la supérieure générale et de son conseil

- - Les conseils de Congrégation : réunissant la supérieure générale et son conseil, la représentante de la congrégation à Rome, l’économe générale et la secrétaire générale, ainsi que toutes les sœurs provinciales, vice-provinciales et régionales, il a lieu au moins tous les six ans, c’est à dire trois ans après le chapitre général.
Il a un rôle de relecture du vécu de la congrégation et de vérification de ce qui a été appliqué dans les décisions prises au chapitre général précédent.

Organisation de l’ensemble

Chacune des sœurs de la congrégation participe au vote des déléguées qui vont constituer le chapitre provincial, tous les six ans.

Les chapitres provinciaux élisent les déléguées au chapitre général qui vont à leur tour élire la supérieure générale et son conseil pour six années (renouvelable deux fois).

Toutes les responsabilités suivantes se font par nomination :

  • la supérieure générale nomme les supérieures provinciales/vice-provinciales/régionales pour un mandat de quatre ans (renouvelable deux fois)
  • les supérieures provinciales nomment à leur tour les supérieures de communauté pour des mandats de 3 ans (renouvelables deux fois)

Dans la communauté où l’Esprit-Saint nous appelle à vivre notre consécration, les exigences de la vie religieuse demandent une autorité particulière ; à travers les médiations humaines, elle vient du Christ, et, par lui, du Père.
L’autorité religieuse est au service de la communauté que nous formons.

Je suis au milieu de vous comme celui qui sert. Evangile de Saint Luc 22,27

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Une congrégation internationale

Documents joints

Les communautés


Agenda
août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

newsletter