Soeurs de Saint-Joseph de Cluny-France Suisse
http://sjclunyfrancesuisse.fr/Chemin-de-Careme
      Chemin de Carême

Chemin de Carême

Nous entrons dans le Carême, " un temps de renouveau pour l’Eglise, pour nos communautés, pour chaque fidèle, mais surtout un temps de grâce" Entrons joyeusement dans ce temps qui nous donnera de vivre pleinement le mystère pascal.


Nous avons en mémoire notre dernière assemblée provinciale sur l’Eucharistie, "source et sommet de toute vie chrétienne". Nous pourrions prolonger cette méditation durant ce temps de Carême, pour que nos vies soient de plus en plus en cohérence avec cette dimension eucharistique.

Approfondissons ces paroles que nous entendons chaque jour à la messe : "Il prit le pain, le bénit, le rompit et le donna..."

- Être pris, être saisi, être choisi par Dieu... Le premier pas de notre vie spirituelle n’est t’il pas de reconnaître qui nous avons été saisis, attirés par Dieu ? "Tu m’as séduit, Seigneur, et je me suis laissé séduire" nous dit Jérémie au chapitre 20, verset 7 : invitation à ajuster sans cesse notre désir, notre réponse à l’appel du Seigneur et de nous laisser saisir, conduire par Lui sur des chemins que nous n’aurions peut-être pas choisis...

-  Être béni par Dieu... C’est sans doute une affirmation profonde de notre être véritable. Nous avons besoin de cette bénédiction continuelle qui nous aide à comprendre que nous appartenons à Dieu. Jésus lui même a entendu cette parole de bénédiction au moment de son baptême : "Tu es mon Fils bien aimé, je mets en toi toute ma joie." Évangile de Marc, chapitre 1, verset 11. Bénir, dire du bien, relever le positif, c’est faire vivre et faire grandir.

- Être transformé par Dieu... La vérité est que nos souffrances, nos blessures, ne sont pas des obstacles à la joie et à la paix auxquelles nous aspirons ; tout ce que nous vivons, bonheur ou tristesse, joie ou souffrance, santé ou maladie... tout peut faire partie du chemin qui nous conduit à la pleine réalisation de notre humanité. "Ne fallait-il pas que le Christ souffrît pour entrer dans sa gloire ?" Évangile de Luc, chapitre 24, verset 26

- Être donné par Dieu aux autres... Nous sommes choisis, bénis, transformés pour être donnés. Notre humanité atteint sa plénitude dans le don. La vraie joie, la paix intérieure, jaillissent du don de nous même aux autres. Une vie heureuse est une vie pour les autres. "Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir" Actes de Apôtre, chapitre 20, verset 35.

Le pain est rompu pour être donné ; il en est de même pour nos vies.

Nous réalisons certainement dans notre quotidien que nous sommes appelés à nous donner les uns envers les autres, pour devenir, un jour, une véritable communauté d’amour. Voilà le défi à relever ! un chemin vers Pâques, à parcourir.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les communautés


Agenda
août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

newsletter