Soeurs de Saint-Joseph de Cluny-France Suisse
http://sjclunyfrancesuisse.fr/Jubile-de-la-Misericorde-et-25eme-anniversaire-de-la-Maison-de-retraite
      Jubilé de la Miséricorde et 25ème anniversaire de la Maison de (...)

Jubilé de la Miséricorde et 25ème anniversaire de la Maison de retraite

Ce Vendredi 4 Novembre, la Maison de Retraite du Sacré-Cœur d’ Ernemont célébrait un double jubilé : le Jubilé de la Miséricorde pour les prêtres et résidents qui ne peuvent pas se déplacer à la Cathédrale et les 25 ans d’existence légale de la Maison.


Administrateurs, Personnel, amis, voisins et familles des Résidents avaient été invités pour la circonstance.

A 15 heures, tout le monde est rassemblé à la Chapelle Notre Dame ; le Père Maheut, Vicaire Général, peut ouvrir la célébration après en avoir rappelé le sens.
En chantant l’hymne pour l’Année Sainte de la Miséricorde, on se dirige alors vers la Grande Chapelle pour entrer en procession par la porte de droite, décorée d’un grand Christ et fleurie, parce que proclamée « sainte » pour la circonstance, et l’on se rassemble autour de l’autel du Sacré Cœur. Mère Thérèse et Mme Bienaimée, Résidente, vont allumer 25 cierges qui brûleront durant toute la Messe.

L’Assemblée prie Jésus, Dieu de miséricorde et de compassion.

On gagne alors les bancs du chœur et de la nef pour la suite de la célébration eucharistique. A l’homélie, Le Père Maheut a l’art d’utiliser les textes liturgiques du jour pour dire le bon usage qu’on peut faire de l’argent, l’engagement de tous ceux qui animent cette Maison et affirmer que le trésor abrité dans ces murs, ce sont les Résidents eux-mêmes ! La prière universelle sera dite à quatre voix : Mère Thérèse, Mère Marie-Isabelle, Laurence, Infirmière de la Maison de Retraite et Christine, Agent d’accueil. Au memento des défunts, le Père nommera les premiers accueillis après 1991 et décédés à la Maison de Retraite. : une Religieuse, un prêtre et trois personnes laïques ; on fait également mémoire de Mr Didier Dubaillay, notre premier vice-président, décédé en Septembre dernier.

Après la Messe, l’assemblée est invitée à partager le traditionnel gâteau aux 25 bougies et la coupe de Champagne.

Mère Thérèse rappelle l’histoire de la Maison de Retraite affirmant qu’on ne fête pas seulement les 25 années de fonctionnement, mais bien plus, puisque la première infirmerie de la Congrégation d’ Ernemont dont la Maison de Retraite a pris la suite, remonte à l’année 1727. Elle fait remarquer que le carrelage, à l’anglaise, noir et blanc de la salle où l’on se tient, est décrit par une religieuse dans une lettre de 1731 ! Monsieur Limare, Directeur, dit sa satisfaction de voir, que même en dehors des moments de fête, la Maison de Retraite est vraiment un lieu de vie !
Et puis, on mange, on boit, on échange, on bavarde ; le guitariste, invité pour la circonstance, a bien du mal à se faire entendre !
La fête se termine comme prévu, dans la cour d’entrée, par un lâcher de ballons qui montent très vite dans le ciel.

Et dans la salle, on bavarde encore ; il semble qu’on ne soit pas pressé de partir….

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Dans la Province

Documents joints

Les communautés


Agenda
novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

newsletter