Soeurs de Saint-Joseph de Cluny-France Suisse
http://sjclunyfrancesuisse.fr/College-Saint-Therese-de-Maisons
      Collège Saint Thérèse de Maisons Alfort

Collège Saint Thérèse de Maisons Alfort

De la fête de la Lumière à la fête de Saint Joseph

Depuis quelques années, dans l’établissement, il était de tradition de fêter le 2 février. Cette année, nous allons fêter Saint Joseph, le 21 mars ! Une journée festive organisée par l’APEL avec après la messe, apéritif, repas et Loto !!


Pourquoi ce changement de tradition ?

La décision a été prise l’an dernier de transformer la Tradition à "Sainte Thé" ! Nous passons de la fête de la Lumière (Présentation du Seigneur au Temple) à la fête de Saint Joseph ! Puisse ce changement nous renouveler et nous inviter à découvrir un nouveau trésor.
Avec le Pape Jean-Paul II, la journée du 2 février a revêtu un caractère particulier à partir de 1997 où il l’a déclarée Journée mondiale de la Vie Consacrée. Alors pourquoi pas transformer la tradition, ici, à Sainte Thérèse, en passant du 2 février au 19 mars (Fête de Saint Joseph, époux de la Vierge Marie) ?

Mais à propos, pourquoi Anne-Marie Javouhey, a-telle-mis sa fondation sous le patronage de Saint Joseph ?

- Laissons Mme Lecuir-Nemo nous raconter cela dans son livre sur Anne-Marie Javouhey :
« C’est dans le mois d’août 1806 que la petite communauté trouve son saint patron… Elle devient la Société de Saint Joseph.Ce patronyme est fréquemment choisi au XIXème siècle, mais la petite histoire raconte qu’à l’origine, il s’agissait seulement de transformer une pièce en chapelle et de la mettre sous la protection d’un saint ; il semble qu’Anne-Marie Javouhey ait choisi la date du 20 août 1806, car c’était la fête de Saint Bernard, protecteur de la Trappe. Le père Ollivier qui était, de fait, plus ou moins le tuteur de la communauté, aurait dit : « Pourquoi Saint Bernard ? Pourquoi pas Saint Joseph ? Sainte Thérèse a mis sa première fondation sous la protection de ce grand saint… et moi, je m’appelle Joseph. » La jeune femme s’incline à l’évocation de Sainte Thérèse. »

- Dans les Annales historiques de la Congrégation, nous trouvons écrit : « A ce nom de sainte Thérèse, la Révérende Mère crut voir, dans la suggestion du digne curé, une lumière d’en haut et elle lui dit, avec le sentiment d’une respectueuse déférence : « Comme vous voudrez, mon père. » Et c’est ainsi que notre premier oratoire se trouva placé sous le vocable de l’auguste chef de la sainte Famille. »
Précisons que Sainte Thérèse, ici, est Sainte Thérèse d’Avila et non Thérèse de Lisieux ! Lors de la vision de Besançon, en 1800, Anne-Marie Javouhey voit Sainte Thérèse d’Avila et s’entend dire : « je serai la protectrice de ton ordre !)

Ici à Maisons-Alfort, ce n’est qu’en 1931 que l’établissement scolaire prend le nom de « Cours Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus ». Par contre, c’est en 1870 que la première pierre de la chapelle est posée et celle-ci est dédiée à Saint Joseph. N’est-il pas du reste celui qui veille toujours sur l’établissement du haut de sa statue dans la cour ?

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Réseau scolaire

Les communautés


Agenda
juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

newsletter