Soeurs de Saint-Joseph de Cluny-France Suisse
http://sjclunyfrancesuisse.fr/Echos-de-la-rencontre-des-associes
      Echos de la rencontre des associés

Echos de la rencontre des associés

La rencontre des associés a eu lieu le 28 mars 2015 à Paris ; temps fort privilégié et nécessaire si l’on veut garder une unité dans notre façon de réfléchir et de travailler. Venus de différents horizons, notre but est de mieux connaître le charisme d’Anne Marie Javouhey et de pouvoir la faire connaître autour de nous.


Ce fut une journée très riche en rencontres et en témoignages.

Le thème de la journée : Vivre ensemble l’Évangile, partage sur le Congrès de Lourdes.

Sœur Chantal Bescond et Chantal Lefèvre, qui étaient au Congrès de
Lourdes en 2013
, nous ont rapporté les points essentiels :
- donner des repères, d’où une priorité à la réflexion et à l’approfondissement.
- Pour cela il faut :
. se rencontrer, relire le chemin des familles
spirituelles, approfondir les enjeux pour l’Eglise et la mission,

. discerner des repères pour avancer.

Associés, nous sommes tous baptisés, envoyés en mission. Aujourd’hui, la mission dans l’Eglise est la réconciliation. Le message de Dieu est un message de recomposition. Nous devons abattre le mur de la haine, refaire l’unité car nous sommes dans une civilisation menacée d’éclatement.

Comment vivre ensemble si des personnes croient en Dieu et d’autres pas ? Pouvons-nous vivre ensemble si nous sommes divisés ? Nous devons donc suivre l’Evangile : être présents à l’action sur le terrain avec l’esprit du fondateur et s’engager sur le terrain.

Nous avons eu ensuite le plaisir d’entendre Sr Marie Monique et Guerline Dardignac nous parler de Haïti.

Les associés haïtiens sont nombreux : 109, auxquels s’ajoutent des sympathisants. Cest par le "bouche à l’oreille" qu’ils se "recrutent". ils se réunissent une fois par mois et les soeurs y sont invitées. Les associés suivent un cycle de formation. Ils arrivent à faire un travail d’évangélisation ce qui leur permet de mieux connaître Anne-Marie Javouhey. Le groupe le plus important se situe à Port au Prince. Ils font des visites dans les prisons, dans les maisons de retraite et sont présents aux gens de la rue.

Gertrude, une femme de grand courage, crée l’ambiance de leurs groupes. Guerline nous a expliqué qu’ils ont un thème d’année. Il y a environ 10 réunions qui ont
lieu le dimanche après la messe. Ils ont fait un pélérinage à Mana en
Guyane. Au cours d’une réunion, il y a un temps de prière, un échange sur un thème ou bien un intervenant donne son témoignage et il y a un échange. La réunion se termine par un goûter. Il peut y avoir des ateliers.

Temps de partage et d’écoute

Après un bon repas pris ensemble, nous avons entendu les associés de
chaque région représentée
, nous dire comment ils fonctionnaient. Il y a
une très grande variété, mais tous les groupes sont dans le fil du congrès de Lourdes :
- La Bretagne regroupe des personnes de la région de Pontivy et des
personnes de Brest. Il n’y a pas de réunion pendant la période
hivernale. Les associés sont plutôt âgés et travaillent sur le charisme
d’Anne -Marie Javouhey à partir du livre de Soeur Mie Suzel et du Père
Auduc.

- Les associés de Bourgogne (Seurre, Chamblanc, ) se sont posées la
question : "Comment faire connaître AM Javouhey ? Ils ont mis en place
le sentier d’Anne Marie Javouhey, avec un départ de Chamblanc, le dernier
dimanche d’Avril. Une messe a lieu à la Grange, le dimanche le plus proche
du 15 juillet et une soirée est organisée en novembre pour célébrer la
naissance et le baptême d’Anne Marie Javouhey.

Le groupe de Dijon essaie de revivre des événements forts. Leur gros
problème : la communauté de Dijon est fermée.

- Le groupe du Nord (Faches Thuménil) est né de la paroisse. Ils ont fait
des pélérinages de 4-5 jours tous les 2 ans. Ils approfondissent leurs
connaissances d’Anne Marie Javouhey en étudiant ses lettres. Ils travaillent
aussi sur l’abolition de l’esclavage.

- Le groupe de l’Ile de France regroupe "des éparpillés" : Paris, Angers,
Bretagne. Ils se réunissent une fois par trimestre à Paris. Eux aussi
approfondissent leurs connaissances sur AM Javouhey.

Route des abolitions

Enfin, Soeur Agnès Thévenin nous a parlé de la Route des Esclavages et des Droits de l’Homme. Le 10 mai est la journée de la commémoration de
l’abolition de l’esclavage. Or cette Commémoration a lieu dans le jardin du Luxembourg. Chamblanc organise aussi une commémoration. Une demande est faite au Gouvernement pour que la commémoration de cette journée se fasse dans
des lieux "qui disent quelque chose". Pour l’instant pas de réponse, mais espoir.

Nicole Pervès

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les communautés


Agenda
juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

newsletter