Soeurs de Saint-Joseph de Cluny-France Suisse Saint-Pierre et Miquelon
https://sjclunyfrancesuisse.fr/Mai-2022?lang=fr

Mai 2022


« Vous me direz peut-être que je ne devais rien signer et vous avez raison ; mais ne savez-vous pas combien j’étais peu en garde contre la ruse d’un pareil homme ? Dieu a permis qu’il se prenne lui-même dans ses propres filets ; aussi je jure de ne me conduire jusqu’à ma mort que d’après nos anciens statuts déjà approuvés par de saints évêques et par le gouvernement. N’est-ce pas à la sagesse de ces mêmes statuts à qui nous devons la prospérité toujours croissante et le repos de la congrégation qui leur fait tant envie ? »
L. 368, 1 Mana, 20.08.1836 à M. Gondin, curé de Chabeuil

« Pour moi, je n’en poursuivrai pas moins ma tâche, à laquelle je consacre de grand coeur mon temps et mes soins.
Il est vrai, Monsieur le Ministre, qu’un grand point de l’oeuvre vient de recevoir son accomplissement ; mais je ne borne pas mes soins au temps présent : quel moyen de la soutenir si nous ne pensons à l’avenir ?... »
L. 386, 3 Mana, 04.07.1838 à M. l’Amiral Duperré, Ministre de la Marine et des Colonies

« J’ai bien peur que Monsieur le Gouverneur ne vous donne de l’inquiétude en vous disant que la colonie de Cayenne ne m’aime pas à cause de l’oeuvre de Mana ; cela ne doit pas vous faire la moindre peine, puisque c’est le signe certain de notre prospérité. Soyez en repos, je vous assure que je suis heureuse. Nous n’avons pas fait un pas en arrière depuis le commencement, c’est beaucoup. On ne nous épargne pas les tracasseries ; c’est comme s’ils nous faisaient des compliments : ils me font pitié et voilà tout. »
L. 411, 1 Mana, 30 août 1839 à Mère Rosalie Javouhey à Bourbon

« Depuis que nous avons posé les premières bases de l’établissement de la Mana, nous avons eu de violentes attaques à subir, de nombreuses difficultés à surmonter. Nous aurions pu être découragées sans le motif de haute charité qui nous faisait agir....
...Le seul point sur lequel nous devons désirer que Votre Excellence soit parfaitement édifiée, c’est notre désintéressement qui n’a d’égal que notre dévouement religieux... »
L.594, 1-7 Paris 05.03. 1845 à l’Amiral de Mackau, Ministre de la Marine et des Colonies

« Songez qu’il n’arrivera que ce que le bon Dieu voudra. Pour moi, je suis décidée de mourir appuyée sur nos anciens statuts ; je n’en diminuerai pas un iota ; mais il ne faut rien provoquer, il faut attendre ; la Volonté de Dieu se fera connaître ».
L. 600, 1 Paris, 13.07.1845 à Mère Rosalie Javouhey à Cluny

« Ma chère fille je ne vous trouve guère généreuse ; pour ne pas quitter vos aises, une belle maison, vous laisseriez détruire nos statuts qui sont l’âme, la force de la congrégation ! Eh bien ! Moi, je suis prête à mourir pour les défendre ».
L. 605, 2 Paris, 23.08.1845 à Mère Rosalie Javouhey à Cluny

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les communautés


Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Site de la Congrégation

Vie religieuse

Vatican News [FR]

  • J'accepte de recevoir 6 fois par an vos informations par email. Désinscription en 1 clic*