Soeurs de Saint-Joseph de Cluny-France Suisse Saint-Pierre et Miquelon
https://sjclunyfrancesuisse.fr/Jubile-60-ans-de-vie-religieuse-641?lang=fr
      Jubilé : 60 ans de vie religieuse

Jubilé : 60 ans de vie religieuse

Témoignage de Sœur Elisabeth JAVELLE Dimanche 12 septembre 2021
Paroisse St Matthieu, à Perrecy-les-Forges


Dans les lectures que la liturgie nous propose en ce 24ème dimanche du Temps ordinaire année B :
1ère lecture Isaïe 50,5-9a ; Psaume 114(116a) ; 2ème lecture St Jacques 2,14-18 ; Evangile St Marc 8,27-35,
il y a 3 paroles qui me touchent particulièrement ce matin.
Une parole du prophète Isaïe : « Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille ».
Une question que Jésus pose à ses amis : « Pour vous, qui suis-je ? »
Et un constat de l’apôtre St Jacques : « La foi, si elle n’est pas mise en actes, elle meurt »

Un jour de 1949, j’avais 12 ans, je crois que le Seigneur m’a ouvert l’oreille, un peu comme s’il m’avait dit quelque chose d’important pour moi spécialement, à travers la parole d’un prêtre qui avait dit au groupe de collégiennes dont je faisais partie :
« Peut-être que Dieu appellera certaines d’entre vous à devenir religieuses… pourquoi pas ? »
Et ce « pourquoi pas », ce jour-là, est devenu : « pourquoi pas toi ? »

Je n’ai pas dit oui tout de suite, ça me faisait très peur et, en même temps cela me rendait heureuse. En grandissant c’est devenu non plus une question, une possibilité mais une évidence. Jésus est vraiment devenu pour moi quelqu’un qui m’appelait à le suivre un peu comme ses disciples ; si je croyais réellement qu’Il est ce Dieu qui aime tous les hommes, il fallait que ma foi ne soit plus seulement des paroles mais qu’elle soit active, que je la transmette aux autres, que je sois témoin de cet amour de Dieu par toute ma vie.

Je connaissais bien les sœurs de St Joseph de Cluny puisque j’avais été à l’école chez elles à Chamblanc, et j’admirais beaucoup Anne Marie Javouhey qui avait vécu dans ce village à quelques kilomètres de chez moi et qui était partie très loin pour faire connaitre Jésus et donner du bonheur à ceux qui souffraient, particulièrement les esclaves et les lépreux.Alors, le 12 septembre 1958, à 21 ans, j’ai demandé à devenir soeur de st Joseph de Cluny.

Après 2 ans et demi de préparation, il y a 60 ans de cela, je me suis engagée à vivre avec des sœurs de tous pays , en prononçant ce qu’on appelle les vœux de religion :
- le célibat pour Dieu, c’est-à-dire n’avoir ni mari ni enfant pour être totalement libre pour Dieu et les autres.
- la pauvreté pour vivre simplement dans le partage, sans rien garder pour soi tout seul.
- l’obéissance qui consiste à ne pas décider toute seule de ce que je fais de ma vie et dans ma vie de tous les jours.

60 ans, ça peut paraître très long mais ça a passé très vite…
et je peux dire aujourd’hui que ma vie a été et demeure une vie heureuse !

Je ne suis jamais partie loin, comme j’en avais rêvé quand j’avais 15 ans, mais ne l’ai jamais regretté, parce que j’ai compris très vite qu’en France il y avait tellement de gens qui ne connaissaient pas Dieu, qui avaient besoin qu’on les aident à vivre en paix et heureux, qu’on les soutienne dans leurs difficultés. A part quelques années à Paris, Marseille et l’Oise, j’ai passé la plus grande partie de ce temps en Saône et Loire : Autun, La Roche Vineuse, Cluny et Ciry-le-Noble.

Aujourd’hui, je veux remercier Dieu qui m’a donné cette manière de vivre la foi que j’ai reçue à mon baptême et qui m’a toujours soutenue quand la vie apportait ces inévitables difficultés.
C’est Lui Dieu qui a été toujours fidèle à me donner sa force pour que je puisse, à mon tour être fidèle à ce à quoi Il m’avait proposé de m’engager.

Alors, en ce jour, je vous demande de remercier Dieu avec moi.
Au début de la célébration, Jeanne a fait sa première étape pour se préparer au baptême.
Tout à l’heure, après la messe, Eden et Lisandro seront baptisés.
Vous les adultes si vous êtes ici, c’est sans doute parce que vous avez été baptisés aussi quand vous étiez enfants, il y a peut-être longtemps…

La vie religieuse c’est simplement une manière particulière de vivre son baptême comme le mariage l’est aussi.
Et vous, les enfants, les jeunes, si un jour vous entendez une petite voix au fond de votre cœur qui vous dit « Pourquoi pas toi » ?
N’ayez pas peur, dites oui : être religieuse ou prêtre, ça vaut la peine !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les communautés


Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Site de la Congrégation

Vie religieuse

Vatican News [FR]