Soeurs de Saint-Joseph de Cluny-France Suisse Saint-Pierre et Miquelon
https://sjclunyfrancesuisse.fr/Janvier-2022-Pensee-du-mois?lang=fr
      Janvier 2022 - Pensée

Janvier 2022 - Pensée


« Je remets tout entre les mains de la divine Providence et me soumets d’avance à tous les événements ».
L. 219, Mana, fin août 1830, à Monsieur Jubelin, Gouverneur de la Guyane

« Nous avons la consolation d’avoir une maison dans les Ursules de Seurre ; toutes nos familles s’en réjouissent et veulent y mettre leurs enfants. C’est la ville qui fait une grande partie des frais, ce que nous n’espérions pas ; jamais on ne nous a montré plus d’empressement pour un établissement ; le clergé, les autorités et le peuple se trouvent d’accord ; il est difficile de se refuser à tant d’instances qui me paraissent répondre aux vues de la Providence ».
L. 42, 2 – Cluny, 1 août 1821, à Mère Marie Joseph Javouhey supérieure à Beauvais

« C’est vous dire en même temps que le succès de cette grande entreprise sera pour la consolation de nos descendants ; mais puisque Dieu nous l’inspire avec tant de force et de constance, il faut faire notre possible pour l’exécuter, et laisser à la Providence le soin du reste »
L.67, 3 - Saint Louis, 25 novembre 1822, à Monsieur De Mauduit, Directeur des Colonies

« Il faut y adorer les desseins de Dieu et se soumettre avec une parfaite résignation ; c’est là seulement que se trouve la paix ».
L. 260, 2 – Cayenne, 4 août 1832, à Mère Marie Joseph Javouhey à Bailleul

« Ne craignez pas, ma bien chère fille, le bon Dieu ne demande rien de nous que ce qui doit faire sa gloire et notre salut ; il n’a besoin de personne pour faire son oeuvre et il saura bien arranger toutes choses. Soyez toujours calme et prête à faire toujours sa Sainte Volonté ».
L. 337, 1 – Paris, 25 mai 1835, à Mère Rosalie Javouhey à Bourbon

« Ne faites plus de démarches, attendez-moi. Quand l’heure de la Providence sera arrivée, tout ira sans efforts et malgré le mauvais vouloir des ennemis. En attendant ne vous tourmentez pas pour moi ; ma santé est bonne, mon courage de même. L’oeuvre de Dieu marche vers son but sans jamais rétrograder.
L. 502, 6 – Cayenne, 22 juin 1842, à Mère Marie Joseph Javouhey à Paris

« Depuis le départ de l’Ange du Bon Conseil je suis triste ; cependant la Providence se manifeste toujours d’une manière admirable et bien encourageante ».
L. 614, 2 – Paris, 26 septembre 1845, à Mère Rosalie Javouhey à Cluny

« Je vous enverrai copie de deux lettres de la Trinidad qui vous feront plaisir. J’admire les desseins de la divine Providence ; comme elle se joue des projets des hommes ; son heure est arrivée : elle marche...rien ne s’oppose... »
L. 752, 3 – Paris, 23 juillet 1847, à Mère Rosalie Javouhey à Cluny

« Nous allons paisiblement, Dieu merci ; je cherche, j’attends, et me soumets à tout ce que le bon Dieu voudra de moi ».
L. 1019, 2 – Paris, 21 avril 1850, à Mère Théophile Montet à Rouen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les communautés


Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Site de la Congrégation

Vie religieuse

Vatican News [FR]

  • J'accepte de recevoir 6 fois par an vos informations par email. Désinscription en 1 clic*