Soeurs de Saint-Joseph de Cluny-France Suisse Saint-Pierre et Miquelon
https://sjclunyfrancesuisse.fr/Des-ukrainiens-en-Val-de-Saone?lang=fr
      Des ukrainiens en Val de Saône

Des ukrainiens en Val de Saône

René Gigleux, Marc Rey et Marc Duquesne, diacres, et des membres de l’association "Urgence Ukraine 21" ont ralliés la Pologne avec deux minibus neuf places prêtés par le Lycée Anne-Marie Javouhey de Chamblanc et le véhicule d’un Bonnencontrois en vue de rallier Poznan en Pologne afin d’aller chercher des ukrainiens fuyants leur pays en guerre.


Les six adhérents de l’association partent le 5 avril pour Poznan (Pologne) avec les trois véhicules chargés de matériel médical, nourriture et vêtements. Ils ont rendez-vous le 6 avril au Palais des Congrès de la ville avec l’association Caritas qui a établi une liste de plusieurs personnes pouvant partir pour la France.

Une famille de cinq personnes, un étudiant marocain, une femme avec son enfant de six ans et dix autres personnes dont cinq sont sourdes et malentendantes sont sur le départ. Tous au moment de partir parlent d’un éventuel retour au pays.

Départ le 7 avril à minuit après un contrôle strict de la police qui a contrôlé les identités tant des ukrainiens que de leurs accompagnants. Une attestation de la mairie de Bonnencontre signalant l’accueil des réfugiés a bien facilité les choses.

Enfin après de nombreuses heures de route entrecoupées de pauses déjeuners et techniques c’est enfin l’arrivée à Bonnencontre où l’accueil des habitants, venus nombreux, fût très chaleureux avec de bons partages gourmands et d’échanges grâce aux traducteurs des téléphones portables.

Aujourd’hui les enfants sont scolarisés (deux à Bonnencontre et deux à Brazey-en-Plaine).
Deux adultes travaillent dans l’entreprise Curé-Emballages, une femme travaille dans le domaine agricole, une autre femme est serveuse dans un restaurant et la grand-mère travaille à la plonge. Tous sont inscrits en intérim à Auxonne.
Les cinq personnes sourdes et malentendantes ont rejoint un centre spécialisé à Montpellier.
Le jeune marocain va pouvoir s’inscrire en faculté pour poursuivre ses études grâce à l’obtention de son visa.

Dans les bagages des réfugiés, il n’y n’avait pas de vêtements seulement de la nourriture. L’association "Urgence Ukraine 21" se charge des frais courants et deux véhicules ont été prêtés pour les déplacements.

Afin de poursuivre son travail, un appel aux dons a été lancé par l’association (voir sa page Facebook).

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les communautés


Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Site de la Congrégation

Vie religieuse

Vatican News [FR]

  • J'accepte de recevoir 6 fois par an vos informations par email. Désinscription en 1 clic*